Sélectionner une page

Vous partez vivre à l’étranger et souhaitez mettre votre appartement parisien en location ? Vous vous interrogez certainement sur la nécessité de réaliser des travaux avant sa mise sur le marché. S’il est primordial de respecter les normes de sécurité, il faut bien réfléchir avant de se lancer dans des travaux plus importants.

Lors de la mise en location de votre bien, celui-ci doit a minima répondre aux normes de salubrité et de décence édictées par la loi. Mais d’autres critères doivent être pris en compte avant de faire des travaux dans votre appartement. Il faut notamment réfléchir à la destination locative du bien et se renseigner sur l’avantage fiscal que ces travaux peuvent procurer.

Des normes à respecter

Avant de mettre votre appartement parisien à louer, il est primordial de vous assurer que celui-ci répond aux différentes normes de sécurité établies par la loi. Parmi les travaux les plus courant à effectuer figurent l’installation de garde-corps conformes aux fenêtres, escaliers ou mezzanine mais aussi, dans les immeubles anciens, la révision des réseaux et branchements d’électricité ou de gaz. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la plaquette sur le logement décent.

A qui allez-vous louer votre appartement ?

Autre critère pour décider ou non de faire des travaux dans votre appartement parisien : la destination locative. En effet, les prestations proposées différeront sensiblement entre un appartement familial, un pied à terre destiné à une clientèle internationale et un studio loué à un étudiant. Les rénovations à apporter, le mobilier à installer mais aussi la décoration ne seront pas les mêmes en fonction du type de locataire que vous souhaitez accueillir. Pensez également à rester sobre en matière de décoration. Un style trop prononcé pourrait ne pas plaire à tout le monde et réduire ainsi le nombre de candidats locataires.

Faire des travaux et payer moins d’impôts ?

Enfin, autre élément en prendre en compte : l’éventuel avantage fiscal découlant de la réalisation de travaux. Grâce au dispositif du déficit foncier ou au statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), vous pourrez déduire le montant des travaux des loyers perçus et payer ainsi moins d’impôts pendant plusieurs années. Pour bénéficier de cette déduction fiscale liée à des travaux d’entretien, de réparation ou d’amélioration, il vous faudra suivre des règles précises notamment sur le plan de la facturation et de la fiscalité. Prenez soin de bien vous renseigner avant de définir les travaux que vous souhaitez accomplir.

Enfin, n’oubliez pas que la conservation de votre patrimoine immobilier, ainsi que la pérennité du bail, peuvent être liées, pour partie, à la qualité des travaux réalisés. Il est donc important de vous entourer d’intervenants spécialisés de qualité. Actibail, spécialiste en location et gestion de biens immobiliers détenus par des propriétaires expatriés, vous accompagne pour mettre en conformité votre bien avec la loi ou pour mieux louer celui-ci grâce à des travaux réussis.

Nous contacter